Actualités

Olympiades de géosciences : notre cérémonie de remise des prix !

Les géosciences sont l’étude de la planète Terre et de ses systèmes géologiques naturels. Les olympiades de géosciences, elles, sont un concours organisé depuis 2007 (2008 ayant été décrétée Année Internationale de la Planète Terre) par l’Education nationale dont le thème est donc…les géosciences. Cette année le sujet portait sur la pointe de fer de la lance du pharaon Toutankhamon, les perturbations climatiques engendrées par les éruptions volcaniques et la prévention face aux anciennes mines d’uranium. Le but de ce concours, ouvert aux élèves de première S, est donc de permettre aux participants d’acquérir une culture scientifique, et de les informer sur les enjeux mondiaux liés aux sciences et plus particulièrement la géologie.

Nous étions deux élèves du lycée à participer à ce concours, et je dois dire que les quatre heures d’épreuve nous ont quelque peu fatiguées. Mais cette fatigue a été bien vite récompensée lorsque nous avons eu les résultats.  Sarah était récompensée au niveau nationale et j’étais première académique devant quatre garçons. Petite fierté féminine. Et au vu de nos résultats nous avons été conviées à la cérémonie officielle à la Société Géologique de France à Paris le 30 mai avec Madame Schuster qui nous avait inscrites au concours et surtout permis de le faire.

Nous nous sommes donc levées à 4 heures du matin pour prendre le bus à la gare de Vesoul direction la gare TGV de Besançon. Un RER et un métro plus tard, nous arrivâmes aux jardins du Luxembourg. Ce fut une très belle entrée en matière, puis nous avons pris la direction de la Société Géologique de France dans le Ve arrondissement.

La cérémonie y avait lieu dans un bâtiment en pierres pittoresque dans lequel on pénètre par une petite cour où les fleurs se mêlent aux bosquets et à un grand tilleul. La pièce de la cérémonie à la droite d’une immense bibliothèque de livres anciens, était prête à nous accueillir avec de nombreuses chaises, puisque nous étions 39 candidats dans le palmarès final. Ce fut l’inspecteur général, Monsieur  Jean-Marc MOULLET qui nous accueillit. La cérémonie commença par le discours de la représentante du Ministre de l’Education nationale. Ensuite on nous a présenté les géosciences avec l’intervention de professionnels : des professeurs, des géophysiciens,  des directeurs de fondations et même des étudiants. Puis le palmarès a été dévoilé, nous étions 39 élèves sélectionnés sur plus de 9 400 participants répartis en quatre groupes : les médailles de bronze, d’argent, d’or et enfin le lauréat national. J’obtins une médaille de bronze. Et cela aux côtés d’élèves venant des quatre coins du monde : Malaisie, Chine, Réunion…

L’un des intervenants lors de cette cérémonie était Henry de Lumley, référence mondiale de la Préhistoire en Europe. L’après-midi, après une collation organisée sous le tilleul donc, nous étions tous conviés à une conférence privée sur « les grandes étapes morphologiques et culturelle de l’homme : l’émergence de l’être humain. » par le professeur à l’institut de paléontologie humaine dont il est le directeur. Les sandwichs avocat-poulet, le jus de pomme et les crêpes une fois avalés nous nous rendîmes tous en groupes, tels des touristes (que nous sommes) au lieu de la conférence. Il s’agissait d’une salle haute de plafond avec de grandes boiseries datant probablement de la construction de l’édifice en  1912.

Le professeur émérite, seul à 84 ans devant une salle remplie d’adolescents,  réussit à tenir plus d’une heure sans aucunes notes et plus incroyable encore à intéresser la salle remplie d’adolescents. Dans une dynamique pédagogique il mêlait aux faits scientifiques des anecdotes et petites blagues. Nous avons pu donc apprendre que l’évolution morphologique des premiers hommes et plus particulièrement de leur cavité crânienne avait permis le développement métaphysique de ces derniers. Mais également que les premiers idéogrammes, donc l’invention de l’écriture ne datait pas du troisième millénaire avant notre ère mais des premiers temps néolithiques. Après cette conférence il nous proposa de visiter les salles d’entreposage des crânes et outils taillés et les laboratoires. Nous avons pu donc découvrir les collections d’ossements  et différentes techniques comme la palynologie ou la datation par résonance paramagnétique électronique. Nous avons pu également observer le pollen présent dans un échantillon de tourbière au microscope électronique, ce qui selon Madame Schuster ne nous arrivera qu’une fois dans notre vie.

La visite terminée et après une nouvelle collation, nous avons pris la direction du Museum d’Histoire Naturelle. Et nous avons pu ainsi découvrir la Grande Galerie de l’Evolution et renforcer nos acquis en biologie avec des jeux interactifs. Mme Schuster nous a expliqué la découverte de bactéries, les espèces sous-marines de vers et beaucoup d’autres choses.

Avec Sarah nous voulons donc la remercier de nous avoir inscrites au concours. Nous remercions également le proviseur Monsieur Michoulier qui a accepté que nous nous rendions à la cérémonie officielle à Paris. Je remercie tout particulièrement Sarah qui m’a demandé de participer avec elle, ce fut une expérience enrichissante et cela nous a permis de découvrir un peu plus les géosciences.

 
Article rédigé par : 

Ines Limam 1s3, lauréate, 1ère académique et médaille de bronze aux olympiades de géoscience

La 2e élève lauréate est Sarah Thuillier, 1s2

 

 

 

 

 

A propos

Lycée Bourgogne-Franche-Comté

Le Lycée Edouard Belin à Vesoul, au cœur de la Bourgogne-Franche-Comté, accueille plus de 1000 élèves dans des filières générales, techniques et professionnelles, mais aussi sportives, culturelles et artistiques. Ouvert sur l’international, débordant de projets variés, c'est un lycée dynamique ouvert à la diversité.

Ministère de l'éducation nationale
Rectorat de Besançon
Région Bourgogne Franche Comté
Ville de Vesoul

Intranet